© Dead end est la propriété de ses administrateurs, toute copie partielle ou complète est prohibée. Le design & les codages ont été réalisé par Stark Black, et le forum dans son intégralité par Kumio Hakkyou. Merci de respecter leur travail !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
MessageSujet: testrggtrsy Ven 12 Fév - 16:34
Abel
Il pleuvait encore… Ce temps pourri devenait vraiment agaçant…
Une petite accalmie ferait le plus grand bien, autant pour ceux qui restait cloitrer chez eux que pour ceux qui étaient dehors comme lui ou ce jeune homme aux cheveux blancs. Les nuages ne semblaient pas vouloir se disperser pour laisser apparaitre un ciel étoilés ni même arrêter de lâcher autant d'eau sur la ville. Même un parapluie serait un piètre sauveur face aux trombes d'eau qui ne cessaient de tomber. A croire qu'il n'avait plus plu sur Olbace depuis un siècle. Les rues étaient devenues de minces rivières tellement les égouts n'arrivaient pas avaler une aussi grande quantité de liquide. Les routes étaient dangereuses autant pour les piétons que pour les cyclistes ou tout autre personne en déplacement. Ce n'était vraiment pas le temps à laisser trainer son chien dehors, ni un chat ni un prostitué d'ailleurs…

Lance avait repris un peu de contenance. Sa joue le faisait toujours autant souffrir, mais au moins il avait retrouvé ses esprits. Il ne se préoccupait plus vraiment de l'autre garçon, plus inquiet pour sa joue. Sa main était toujours plaquée contre, comme s'il avait peur qu'elle se liquéfie s'il la retirait. Il massait doucement la peau, grimaçant lorsqu'il appuyait un peu trop fort. Il ne lui restait plus qu'à retourner de l'autre côté de la rue pour retrouver son petit coin sec, sous la devanture du magasin. Il serait mieux là-bas pour attendre que le temps redevienne plus clément pour rentrer chez lui. Le chat s'apprêtait à faire un pas en avant mais il resta cloué au sol. Il jeta un coup d'œil en arrière avant de le regarder de biais, n'ayant plus entendu l'autre garçon émettre le moindre mot ni même un seul geste depuis qu'il l'avait frappé. Lance se sentit mal à l'aise de le laisser ainsi mais bon… Il ne tenait pas à recevoir d'autres coups, un seul lui avait suffi. Tant pis… Il se retourna pour faire un pas en avant mais rentra par mégarde dans un passant. Le garçon perdit l'équilibre, chancela ais heureusement, il parvint à se rattraper à temps avant de finir les fesses à nouveau dans l'eau. Bon… peut-être que son derrière venait d'éviter d'être encore trempé mais pas ses pieds, ayant atterri dans une flaque énorme. Une mare s'était formée à cause d'un égout déjà trop plein ou bouché. Comme si le félin n'était déjà pas assez mouillé ainsi. Pas que ses chaussures étaient complétement submergées au départ, mais maintenant le métamorphe avait vraiment de l'eau dans ses souliers. La poisse… Et en plus, la mare n'était absolument pas pleine d'une eau cristalline comme on pouvait en trouver au niveau des sources. Non, celle-ci était sale, jonchée de détritus et de boue. De quoi lui donner l'impression d'être encore plus dégoutant désormais. Le matou fit la moue. Ce n'était décidément pas son jour… enfin sa nuit…

Lance passa sa main dans ses cheveux pour retirer le surplus d'eau puis se frotta le visage. Les traces de noir sur sa main lui indiquèrent que le grimage autour de ses yeux s'en allait, formant des tâches ou des lignes sinueuses sous ses iris. Dans quel état il allait encore rentrer… Il avait intérêt à ne tomber sur personne lorsqu'il ferait son apparition au manoir des Rosebury. Il frotta à nouveau, mais fit pire que bien, cernant encore plus ses yeux. Cependant, le jeune homme n'eut pas l'occasion de s'intéresser davantage à son maquillage. Le type qu'il venait de bousculer avait fait demi-tour et s'était approché de lui, le parfait inconnu. Le chat ne l'avait jamais vu et c'était probablement réciproque. Grand, mince, cheveux courts et blond, veste chaude et imperméable, grand parapluie, très élégant malgré son accoutrement… On se demandait s'il ne revenait pas d'une soirée de gala ou d'un vernissage. L'homme en question s'approcha, l'air vraiment gêné:

Je suis désolé! Vous allez bien?

Le matou leva les yeux vers lui. Il était beaucoup plus grand… Enfin, pas étonnant vu la taille de Lance. Tout le monde paraissait plus grand à côté de lui. Mais ce n'était pas sa la longueur de l'homme qui l'étonna le plus mais bien la façon dont il le regardait. Bon, il devait bien l'avouer, le félin n'était pas dans un de ses meilleurs jours. Il reconnaissait ne pas avoir un joli visage à montrer avec son maquillage qui avait coulé et le bleu sur sa joue. Mais de là à être observé sous tous les angles, c'était peut-être un peu… extrême et mal venu? Pourtant, le jeune homme ne protesta pas un seul instant, suivant le type des yeux alors qu'il tournait autour de son corps. Sérieusement? Qu'est-ce qu'il voulait? Ça ne lui avait pas suffi de le tremper? Il fallait qu'en plus il l'observe et… et…

Vous êtes parfait pour être modèle dans mon magazine!

Pardon?!

La réponse était sortie toute seule, du tact au tact. Est-ce que ce type se moquait de lui? Ou bien était-il réellement sérieux? Lance papillonna des yeux, n'en revenant pas de ce que ses oreilles venaient d'entendre. Lui? Mannequin? C'était une blague?! Il observa l'homme, tentant de discerner s'il plaisait ou s'il voulait vraiment de lui pour son shooting photo alors que le gars partait dans un monologue pour essayer de convaincre sa prise du jour: taille idéale, corpulence parfaite, on ne le reconnaitra pas sur les photos, qu'il faudrait camoufler ce vilain coup – à qui la faute! – et qu'il pourrait faire carrière dans le monde de la mode. C'était bien louche tout ça… Le seul point positif dans cette histoire selon le chat, c'était que s'il allait avec lui, il serait probablement au chaud et au sec. Mais de là à jouer au mannequin… Ce n'était pas trop sa tasse de thé… Il n'empêche que ce type le regardait avec des étoiles plein les yeux, comme s'il devait de trouver un fabuleux trésor. Et comme si cela ne suffisait pas, il en rajouta une couche:

Mon mannequin est tombé malade! La grippe! C'est moche! Et je n'ai personne pour le remplacer et je dois avoir fini mon magazine dans deux jours! Ce serait bien si…

Oui… Le sous-entendu qui le l'était pas. Lance avait très bien compris qu'il ferait office de mannequin de substitution. Mais son avis à lui, il comptait? Cette situation le mettait vraiment mal à l'aise, autant parce que l'homme le regardait avec insistance, comme s'il attendait une réponse favorable, que parce qu'il se voyait être pris en photo pour un magazine. Lui qui n'avait jamais eu aucun talent… Venait-il d'en découvrir un? Le photographe lui donna sa carte de visite pour rendre l'histoire crédible. Monsieur Mavis Morley du magazine L'Echo mode. Jamais entendu parler… Le jeune homme se pinça les lèvres, ne sachant pas trop quoi penser. Il pourrait accepter puisqu'il serait payé en retour. Et si on ne le reconnaissait pas, pourquoi ne pas tenter cette aventure. Par contre, si c'était bel et bien un piège, il se serait mis dans de beaux draps… D'autant plus qu'il était tard déjà… Il retint un soupir et bredouilla une réponse incertaine:

Je ne sais pas… Je n'ai jamais fait ça…

Ce n'est pas grave! Et je vous dis, tout sera anonyme, on ne vous reconnaitra pas!

Han… Pas les yeux de cocker… C'était de la triche! Pourquoi ce gars lui sortait un tel regard. A croire qu'il était désespéré de ne pas avoir son modèle. C'était peut-être le cas… c'est vrai que Lance n'aimerait pas devoir rendre un magazine alors qu'il n'était nulle part dans sa conception. Ça ne devait pas être facile pour lui. Pas étonnant qu'il choppe le premier venu à n'importe quelle heure! Pff… C'était compliqué… Quand il voulait être sympathique et serviable, il avait toujours le droit à un retour de flamme à un moment ou à un autre. Le bleu sur sa joue pouvait en témoigner. Il devait refuser! Pourtant, sa bouche laissa sous-entendre le contraire:

Peut-être… Si c'est vite fait et que je peux être au sec…

Je prends ça pour un oui! En route!

Quoi comment ça? Le félin n'avait pas vraiment accepté! Mais l'homme ne lui laissa pas vraiment le choix. Il lui attrapa le poignet et le tira derrière lui presque au pas de course, l'air complétement enchanté. Lance déglutit, absolument pas rassuré de suivre d'un inconnu pour une destination tout aussi floue. Son réflexe fut de s'accrocher au poignet du garçon avec des cheveux blancs au moment où il s'était un peu rapproché de lui, quand le photographe lui paraissait trop insistant sur sa personne. Lui-même était un étranger aux yeux du félin, il l'avait même frappé. Cependant, il ne voulait pas être le seul à rester en compagnie de cet homme tout à fait étrange, quitte à embarquer avec lui un autre pauvre type.

Ah… au fait! J'ai oublié de vous dire! Nous allons faire des photos pour un magazine féminin! Il faudra vous habiller en conséquence!

Lance papillonna des yeux. Ça voulait dire quoi? Qu'il porterait des vêtements de filles? Oh là! Ce n'était pas pour ça qu'il avait signé! En fait… Il n'avait rien signé du tout… Dans quelle galère il s'était encore fourré! Il se laissa tirer sans opposer de réelle résistance, désespéré de se retrouver dans des situations aussi invraisemblables, n'ayant pas encore réalisé qu'il tenait fermement le poignet de l'albinos.
avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 11/02/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonslegend.forumactif.be
MessageSujet: Re: testrggtrsy Ven 12 Fév - 23:35
Abel
Il pleuvait encore… Ce temps pourri devenait vraiment agaçant…
Une petite accalmie ferait le plus grand bien, autant pour ceux qui restait cloitrer chez eux que pour ceux qui étaient dehors comme lui ou ce jeune homme aux cheveux blancs. Les nuages ne semblaient pas vouloir se disperser pour laisser apparaitre un ciel étoilés ni même arrêter de lâcher autant d'eau sur la ville. Même un parapluie serait un piètre sauveur face aux trombes d'eau qui ne cessaient de tomber. A croire qu'il n'avait plus plu sur Olbace depuis un siècle. Les rues étaient devenues de minces rivières tellement les égouts n'arrivaient pas avaler une aussi grande quantité de liquide. Les routes étaient dangereuses autant pour les piétons que pour les cyclistes ou tout autre personne en déplacement. Ce n'était vraiment pas le temps à laisser trainer son chien dehors, ni un chat ni un prostitué d'ailleurs…

Lance avait repris un peu de contenance. Sa joue le faisait toujours autant souffrir, mais au moins il avait retrouvé ses esprits. Il ne se préoccupait plus vraiment de l'autre garçon, plus inquiet pour sa joue. Sa main était toujours plaquée contre, comme s'il avait peur qu'elle se liquéfie s'il la retirait. Il massait doucement la peau, grimaçant lorsqu'il appuyait un peu trop fort. Il ne lui restait plus qu'à retourner de l'autre côté de la rue pour retrouver son petit coin sec, sous la devanture du magasin. Il serait mieux là-bas pour attendre que le temps redevienne plus clément pour rentrer chez lui. Le chat s'apprêtait à faire un pas en avant mais il resta cloué au sol. Il jeta un coup d'œil en arrière avant de le regarder de biais, n'ayant plus entendu l'autre garçon émettre le moindre mot ni même un seul geste depuis qu'il l'avait frappé. Lance se sentit mal à l'aise de le laisser ainsi mais bon… Il ne tenait pas à recevoir d'autres coups, un seul lui avait suffi. Tant pis… Il se retourna pour faire un pas en avant mais rentra par mégarde dans un passant. Le garçon perdit l'équilibre, chancela ais heureusement, il parvint à se rattraper à temps avant de finir les fesses à nouveau dans l'eau. Bon… peut-être que son derrière venait d'éviter d'être encore trempé mais pas ses pieds, ayant atterri dans une flaque énorme. Une mare s'était formée à cause d'un égout déjà trop plein ou bouché. Comme si le félin n'était déjà pas assez mouillé ainsi. Pas que ses chaussures étaient complétement submergées au départ, mais maintenant le métamorphe avait vraiment de l'eau dans ses souliers. La poisse… Et en plus, la mare n'était absolument pas pleine d'une eau cristalline comme on pouvait en trouver au niveau des sources. Non, celle-ci était sale, jonchée de détritus et de boue. De quoi lui donner l'impression d'être encore plus dégoutant désormais. Le matou fit la moue. Ce n'était décidément pas son jour… enfin sa nuit…

Lance passa sa main dans ses cheveux pour retirer le surplus d'eau puis se frotta le visage. Les traces de noir sur sa main lui indiquèrent que le grimage autour de ses yeux s'en allait, formant des tâches ou des lignes sinueuses sous ses iris. Dans quel état il allait encore rentrer… Il avait intérêt à ne tomber sur personne lorsqu'il ferait son apparition au manoir des Rosebury. Il frotta à nouveau, mais fit pire que bien, cernant encore plus ses yeux. Cependant, le jeune homme n'eut pas l'occasion de s'intéresser davantage à son maquillage. Le type qu'il venait de bousculer avait fait demi-tour et s'était approché de lui, le parfait inconnu. Le chat ne l'avait jamais vu et c'était probablement réciproque. Grand, mince, cheveux courts et blond, veste chaude et imperméable, grand parapluie, très élégant malgré son accoutrement… On se demandait s'il ne revenait pas d'une soirée de gala ou d'un vernissage. L'homme en question s'approcha, l'air vraiment gêné:

Je suis désolé! Vous allez bien?

Le matou leva les yeux vers lui. Il était beaucoup plus grand… Enfin, pas étonnant vu la taille de Lance. Tout le monde paraissait plus grand à côté de lui. Mais ce n'était pas sa la longueur de l'homme qui l'étonna le plus mais bien la façon dont il le regardait. Bon, il devait bien l'avouer, le félin n'était pas dans un de ses meilleurs jours. Il reconnaissait ne pas avoir un joli visage à montrer avec son maquillage qui avait coulé et le bleu sur sa joue. Mais de là à être observé sous tous les angles, c'était peut-être un peu… extrême et mal venu? Pourtant, le jeune homme ne protesta pas un seul instant, suivant le type des yeux alors qu'il tournait autour de son corps. Sérieusement? Qu'est-ce qu'il voulait? Ça ne lui avait pas suffi de le tremper? Il fallait qu'en plus il l'observe et… et…

Vous êtes parfait pour être modèle dans mon magazine!

Pardon?!

La réponse était sortie toute seule, du tact au tact. Est-ce que ce type se moquait de lui? Ou bien était-il réellement sérieux? Lance papillonna des yeux, n'en revenant pas de ce que ses oreilles venaient d'entendre. Lui? Mannequin? C'était une blague?! Il observa l'homme, tentant de discerner s'il plaisait ou s'il voulait vraiment de lui pour son shooting photo alors que le gars partait dans un monologue pour essayer de convaincre sa prise du jour: taille idéale, corpulence parfaite, on ne le reconnaitra pas sur les photos, qu'il faudrait camoufler ce vilain coup – à qui la faute! – et qu'il pourrait faire carrière dans le monde de la mode. C'était bien louche tout ça… Le seul point positif dans cette histoire selon le chat, c'était que s'il allait avec lui, il serait probablement au chaud et au sec. Mais de là à jouer au mannequin… Ce n'était pas trop sa tasse de thé… Il n'empêche que ce type le regardait avec des étoiles plein les yeux, comme s'il devait de trouver un fabuleux trésor. Et comme si cela ne suffisait pas, il en rajouta une couche:

avatar
Messages : 25
Date d'inscription : 11/02/2016
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://dragonslegend.forumactif.be
testrggtrsy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragon's legend :: Prélude :: Le bureau-
Sauter vers: